L’actualité

1000 pères noël dans les rues de Toulouse

noel corrLa Corrida de Noël de Toulouse a débuté du côté du Port de l’Embouchure, puis s’est déplacée vers les Argoulets et finalement cette année, elle a trouvé place en plein centre ville avec un départ devant l’église Saint-Sernin et il est vrai que la différence est notable avec un parcours de toute beauté sur une petite boucle de 3,6 km à faire une ou deux fois, passant par le Capitole et enjambant les deux ponts. Bref le succès est toujours là lui, et le millier de coureurs, tous vêtus de rouge, a fait forte impression dans la ville rose. Christian Reina, en maître de cérémonie hautes en couleurs, a donné le ton. C’était un rendez-vous de joie, de partage et de bonne humeur où la compétition passait en deuxième plan. Célianne Junca et Aurélien Jean étaient les deux parrains de l’épreuve et tous les bénéfices étaient réservées une nouvelle fois à l’association Dominique, qui, rappelons-le au passage, aide aussi à l’organisation avec pas mal de bénévoles dévoués et fidèles qui connaissent désormais la musique. Côté résultats tout de même on retiendra que Jérémy Belkacem et Steven Rizé finissent main dans la main et que Mylène Bacon gagne à nouveau. C’était la dernière manche du challenge Décathlon Running 2017 dont la remise des prix aura lieu fin janvier à Escalquens !

 

Retrouvez les photos et vidéos de cette course ICI

 

 

La Boucle du Confluent garde le cap !

portet-une-17Une température proche du zéro à l’heure du départ, une brume persistante froide et humide qui nous rappelle bien que la Garonne n’est pas bien loin, on ne pouvait douter de l’arrivée de l’hiver en région toulousaine, en cette matinée de 19 novembre. Mais cela n’a pas empêché, bien au contraire, le PAC et toute son équipe d’une centaine de bénévoles, de faire une nouvelle fois le plein sur cette 15ème Boucle du Confluent. Pas loin de 1000 sur la seule distance de 10km, mesurée officiellement et faisant partie de deux challenges, le Lévy et le Décathlon Running Tour, le ton était donné. A cela il faut rajouter plus de 250 sur le 5km et quasi autant d’enfants, et on a le compte. Ensuite toute l’expérience et le professionnalisme de l’organisation, toujours avec cette pointe d’humour et de décontraction très « rouge et blanc », même si la présidence a changé depuis déjà un an, a fait le reste. Les coureurs aiment venir à Portet car ils s’y sentent bien. Un peu comme chez eux et tout est propice donc à faire, en plus, un bon chrono, voire viser la qualification. Tant pis, dès lors, pour la concurrence d’une autre épreuve du côté de Fenouillet qui a changé sa date habituelle et qui a eu, du coup, un peu moins d’affluence. Côté performance, comme à l’accoutumée, on retrouve aussi quelques habitués mais cette année, c’est bien Adrien Latestère qui va dominer les débats. Il est resté pendant plus de 6km avec Ludovic Richard Vite en tête et puis il a placé une accélération pour finalement l’emporter en un peu plus de 31′. Mélodie Julien, la jeune junior tarnaise, tout jjuste auréolée d’une médaille d’argent aux Frances de 10km, rafle la mise en 36’10 ». David Laroche et Marion Marmorat, pour être complet, ont remporté la petite distance. Tout cela se terminait comme à l’habitude du côté de Portet par une énorme remise des prix, digne d’une veille de Noël !

 

Retrouvez toutes les photos et vidéos de cette course ICI

 

Le Trail des Orris a fait le plein !

 

orris un 17Presque 200 coureurs sur chacune des distances proposées, le Trail des Orris, troisième du nom, a fait le plein et s’est fait plaisir aussi. Car la météo était vraiment parfaite pour la pratique de la discipline et du côté de Larroque d’Olmes, le trail on connait bien. Alors les parcours sont taillés au couteau et il faut vraiment se donner pour arriver à l’emporter. Aussi Pierre-Laurent Viguier venu en voisin n’a pas fait planer le doute. Il s’impose sans coup férir devant son pote Jérôme Amathieu qui est donc revenu à un bon niveau, lui qui avait gagné il y a quinze jours du côté de Buzet. Il est vrai qu’il joue aussi la place de leader sur le challenge Décathlon Running Tour dont ces deux courses font partie. Bénédicte Séguret s’impose chez les féminines. Sur la courte distance, Mathieu Paris était intouchable. Et Laurie Pagnac gagne chez les femmes ! Un beau 1er novembre en vérité en Ariège…

Retrouvez toutes les photos et vidéos de cette course ICI

 

La Buzétoise est magnifique !

IMGP0030Peut-être un petit cafouillage sur une bifurcation du 13km, et encore ! Non vraiment cette Buzétoise est vraiment formidable. Le cadre sur les bords du Tarn et ses côteaux est enchanteur et les parcours mis au point par un « local » sont vraiment extraordinaires. Quasi pas de goudron et des kilomètres et kilomètres de monotraces à zigzaguer dans la forêt, à relancer sans arrêt. Hyper ludique, hyper plaisant et donc hyper crevant aussi. Une vraie course nature qui mérite d’être connue. Il y avait donc 400 coureurs en tout répartis sur trois distances et une centaine de marcheurs. Le 13km faisait partie du challenge Décathlon, le Running Tour. Sur la petite distance, Benjamin Michot garde son titre et c’est Chloé Labarrère qui l’emporte alors que sur le 13km, Jérôme Amathieu et Aurélien Jean se sont donnés sans compter. Finalement Jérôme, un peu plus à l’aise dans les montées, passera la ligne en tête alors que ces deux-là arrivaient ensemble. Sophie Patarin, quant à elle, ne rate pas l’occasion de l’emporter encore une fois. Sur le long enfin, Damien Bévenot n’a eu aucun difficulté à gagner. Il met même un vent à ses poursuivants du jour. Camille Peyrezales est victorieuse en féminines. Non vraiment, un pur moment de bonheur sur la petite place de Buzet !

Retrouvez toutes les photos et vidéos de cette course ICI

 

500 au Trail des Dingos

dingos unePour cette édition 2017, la course de Bruguières faisait peau neuve, afin de revenir dans une nouvelle formule plus dans l’air du temps. Exit les 5 et 10km sur route! Place à un trail, pour plaire à davantage de coureurs encore. L’équipe des DDX avait donc concocté un tracé tout neuf, sur deux distances. Au programme, un 10km, ainsi qu’un 17… Le tout agrémenté de quelques jolies côtes, d’un passage dans les bois, en bord de rivière, et surtout, pour l’originalité, une portion du tracé qui empruntait carrément la piste de motocross de la ville! De quoi bien casser les jambes avec des bosses très raides qui s’enchaînaient… Mais aussi comme on vient de le voir, un parcours vraiment varié. Les marcheurs avaient le droit à leur épreuve également, tout comme les enfants! De quoi profiter d’une belle matinée sportive, dans la bonne humeur, avec en prime une météo idéale! Côté participation, le public avait bien répondu présent avec 494 inscrits sur l’ensemble des courses! Sur les deux trails, vous étiez plus de 380 pour cette grande nouveauté, de quoi donner le sourire aux organisateurs! Côté performance, on salue la belle envolée de Damien Bévenot qui inscrit le premier son nom au palmarès! Il boucle le parcours en 1h14’10 », devant Jean-Philippe Pereira et Patrick Cordary, eux au coude à coude, 3mn plus tard! Mylène Bacon l’emporte sans trop de surprise chez les dames avec en prime un temps canon d’1h19’24 ». On retrouve sur les deux autres marches du podium, Célianne Junca et Rachel Coeuille, deux autres habituées des bonnes performances! Sur la petite distance, on a pu assister à une belle bagarre entre Thomas Chouvy, Aurélien Jean et Jérôme Amathieu. Le premier cité prend peu à peu une légère avance, qu’il finira par conserver pour s’imposer en 40’11 ». Derrière les deux poursuivants se tiennent en une poignée de secondes, mais c’est Aurélien Jean qui prendra la deuxième place. La course chez les féminines verra la victoire de Sophie Pourcel! La pensionnaire du CA Balma a mené le rythme avec autorité pour finir en 46’42 ». Sophie Patarin et Stéphanie Sibieude complète le trio de tête. Les DDX de Bruguières vous donnent déjà rendez-vous pour l’an prochain, vous savez maintenant à quoi vous attendre!

 

Retrouvez toutes les photos et vidéos de cette course  ICI

 

Trail Gascon ou l’épreuve conviviale !

 

gimont_une_ok_17Le Trail Gascon est un événement populaire, une manifestation où on privilégie l’accueil et le bien être des participants. La course reconduite pour la neuvième fois cette année s’est avérée un franc  succès. Courir un trail de 7 ou 13 km dans un cadre gersois idyllique ne trompe personne. Et la fête qui suit l’effort ravit tout le monde. Ils étaient un jour d’élection 650 coureurs sur  les deux épreuves. Sur le  7 km, place aux jeunes. Les deux juniors Mathieu Valverde, Jean Guillaume Dasque et le cadet Raphaël Dulac s’adjugent les trois premières places. Louise Bonnin, Coralie Ferrier et Hélène Josserand composent le podium féminin.  Sur le 13 km, le mano à mano entre Aurélien Jean et M’Tir Moulay  a longtemps tenu indécise l’issue de la course. Aurélien a longtemps du galoper derrière son adversaire échappé avant de le rattraper et de le devancer au 8èmekilomètre. Spectateur de leur lutte, Jéröme Amathieu est 3ème. L’exploit du jour est sûrement à mettre sur le compte de Mylène Bacon, impériale après s’être toute seule leurrée. Mylène, en tête dès le début de course  a fait des détours involontaires. 6ème à six minutes de la première au cinquième kilomètre, la championne a refait son retard et remporte la course au terme d’une remontée fantastique. Coralie Deyris et Célianne Junca lui concèdent une minute. Un dimanche, des applaudissements, le réconfort après l’effort  a été à la hauteur : saucisses, bière et soleil. Que demande le peuple qui court ?

 

Retrouvez toutes les photos et vidéos de la course en cliquant ICI

3000 au semi de Blagnac !

DSC_0039_01Et oui déjà 31 ans que le semi de Blagnac existe. Cela en fait forcément l’une des épreuves les plus « vieilles » du département. Et on se souvient encore d’un temps où cette épreuve fêtait en quelque sorte le début de la saison sur route, comme un air de rentrée. Depuis les choses ont pas mal évolué dans le milieu de la course à pied national et le semi est devenu surtout une belle classique de mars. Avec 3000 dossards distribués, en gros, son succès ne se dément pas et beaucoup y vient surtout, soit pour tâter du chrono, soit pour essayer de se qualifier, soit pour se jauger un peu en début de saison. Malgré tout, les championnats de France de semi ayant lieu le même jour, quelques uns des meilleurs régionaux n’étaient pas au rendez-vous, sans parler aussi d’une affaire qui n’a pas permis à un multiple vainqueur, de venir défendre ses chances. Et finalement ils ne furent que 2479 à franchir la ligne, contre 2799 l’an passé ou encore 3068 en 2015 !! La météo, elle,  était plutôt morose pour l’occasion du côté du parking du grand centre commercial de Blagnac et le vent mélangée à la pluie n’a pas permis de grosses performances. Les chronos relevés par Chrono Start pour l’occasion parlent d’eux-mêmes. Sauf pour le semi où Khalid Lablaq, tenant du titre, qui lui réalise encore un beau 1h05′ toujours tout seul. Grégory Bé, en premier régional, réussit aussi 1h07’30 ». Chez les féminines, c’est la Kenyane Yunes Moraa Onyancha qui l’emporte facilement mais on note la belle troisième place de Manon Genêt. Enfin sur le 10km, Habib Mosbah a été impérial en un peu moins de 32′. et il a même doublé les deux distances en terminant dans les dix sur le semi pour aider la première féminine. Fatiha Idmhand est lauréate chez les féminines. Malgré tout, sous la houlette de l’emblématique Claude Mournaud, président du Blagnac Sporting Club, la remise des prix était toujours aussi splendide avec de très, très nombreux lots remis. On rappelle pour conclure que de nombreuses associations sont mises en évidence dans ce petit village partenaires érigé sur le parking pour l’occasion et notamment cette année « les Petits Coeurs de Beurre » qui viennent en aide aux personnes atteintes de cardiopathies congénitales et à leurs familles. Et pour clore, on fait un petit coucou sympathique à Mélanie, fer de lance de l’organisation, qui a mis son implication entre parenthèses cette année, ou presque, pour attendre sagement un heureux événement !

Retrouvez toutes les photos et vidéos de la course ICI

La pluie s’invite à la Boucle du Bassac !

IMG_7057Oh ce n’est pas la première fois que la météo a joué les trouble-fêtes du côté de Colomiers pour la Boucle du Bassac. On a déjà eu du très froid et du très pluvieux, mais on a aussi déjà eu du très beau et on préfère nettement quand c’est comme ça. Aussi cette année pour la 6ème édition, c’est de nouveau la pluie qui a fait son apparition. Elle était attendue même car annoncée depuis un bon moment. Et l’épisode de la veille avec une alerte orange, des trombes d’eau et même une épreuve annulée pas si loin, avait de quoi inquiéter les organisateurs du Mac’Adam Colomiers. Mais finalement, tout s’est plutôt bien déroulé et le parcours pas vraiment dangereux, atour du lac du Perget,  et propice à la découverte de la discipline, était là pour rassurer tout son monde. Aussi ils furent plus de 500 à en découdre sur l’une des deux distances proposées. Environ 300 sur le 9 km et un peu plus de 200 sur le 17 km. Côté résultats, c’est finalement l’Anglais Peter James qui profite d’une petite erreur d’aiguillage du groupe de tête qui va l’emporter. Il devance Alexandre Bourgeois et Marcel Weber qui eux finissent au sprint sur le 17km. Jérôme Amathieu déjà trois fois vainqueur ici, prend la quatrième place seulement. Aurélie Cottel est première féminine. Sur le 9,5km, ce sont Carole Legrand et Rodolphe Brenot qui se sont montrés les plus véloces !   Mais la gentillesse et la disponibilité légendaires des bénévoles de Mac’Adam Colomiers, faisaient oublier les gouttes de pluie et tout cela se terminait comme à l’accoutumée, autour d’un ravito géant avec saucisson, fromage et autres produits du terroir, tous étiquetés bio et de production locale. Bref que du bon à la Boucle du Bassac !

 

Retrouvez les photos et vidéos de la course ICI

Le Déca d’Escalquens pour Adrien Latestère !

escalq-17Les conditions météos n’étaient pas au top du côté d’Escalquens pour le traditionnel 10km. Et de fait, les organisateurs des Bon Pieds, Bon Oeil ont dut faire contre mauvaise fortune, bon coeur en accueillant nettement moins de monde que l’an passé. Il est vrai que le weeek-end était en plus déjà très chargé avec le Forest Trail la veille et les inters de cross l’après-midi, tous deux pas très loin. Il est vrai que c’était aussi le premier week-end des vanaces. Bref on est passé de 700 en gros, sur les deux distances réunies, le 5 et le 10km, à moins de 450. Le parcours proposé, pourtant restait fort agréable avec la petite montée à mi-parcours et un passage assez champêtre. Et pour cette deuxième manche du Décathlon Running Tour, c’est Adrien Latestère qui rafle la mise. Le gars de Foulée n’a pourtant pas eu la tâche aisée. Il devra s’employer jusqu’au bout pour retenir les assauts du triathlète, Laurent Razat. Aurélien Jean, le tenant du titre, finit quatrième. Chez les féminines, pas de surprise, Sophie Patarin l’emporte devant Célianne Junca. Et sur le 5km, ce sont Charlie Mercier et Céline Tarabbia qui ont été les plus véloces !

Retrouvez les photos et vidéos de la course ICI

 

La remise des prix du challenge 2016 !

IMG_0019C’est dans les locaux du Décathlon d’Escalquens qu’a lieu vendredi 27 janvier la remise des prix du 1er Décathlon Running Tour. Une quarantaine de personnes avait répondu à l’invitation des organisateurs et parmi eux, les cinq lauréats hommes et femmes du challenge. Ce fut l’occasion de boire un verre et de manger dans une ambiance très détendue mais aussi de dresser les bases du prochain challenge 2017. Tout le monde semblait vraiment emballer et cela reste prometteur pour l’avenir de ce challenge Décathlon !

 

 

Garonna Trail 2017 : la première manche du challenge !

une garonna trailLe Garonna Trail, c’est avant tout la belle histoire d’une bande copains. Tous amateurs de trail, ou plutôt véritables passionnés, ils se connaissent depuis de longues années déjà et à force d’arpenter tous les sentiers de la région et même de plus loin parfois, ils ont décidé tout simplement, il y a cinq ans déjà, de lancer eux-même une petite course dans leur secteur d’entrainement préféré, sur leur spot comme on dit, en l’occurrence du côté de Gagnac. Ils ont donc créé en parallèle l’association Cap Trail et aujourd’hui on croise régulièrement les gars en orange vif un peu partout sur des épreuves conviviales et souvent rudes. Ils ont pour prénoms à la volée, Fabien, Pierre, Bruno, David, Sylvain, Alain et j’en passe… mais ce matin à Gagnac, ils étaient donc au four et au moulin pour que tout se déroule de la meilleure façon possible. La météo froide le matin a laissé place à un beau soleil l’après-midi et du coup, la boue collante du bord de Garonne était bien présente. Envolé le gel du matin ! 500 coureurs, soit le maximum prévu par l’organisation, avaient une nouvelle fois répondu présents, sur l’unique distance du jour, à savoir un 13km. Une marche et deux courses enfants complétaient l’après-midi avec au bas mot plus de 100 partants en tout. Bref une belle réussite même si on parlait de nouveau d’une deuxième distance pour l’année prochaine. Comme cela était le cas au début de l’aventure avec, on s’en souvient tous, un 22km très apprécié. Côté résultats, pour cette première manche et du Challenge Occitanie et du Challenge Décathlon Running Tour, c’est un inconnu qui l’emporte en moins de 48′. En effet un garçon tout de blanc vêtu a réussi à tenir la dragée haute à Alexandre Bourgeois notre ami de Quimper revenu dans la région une nouvelle fois mais il n’avait pas de dossard donc a faussé la done. Finalement c’est donc bien Jérôme Amathieu, de retour à la compétition après cinq mois d’arrêt, qui va l’emporter en reprenant Alexmandre sur la toute fin. Le parcours est tout plat, sans difficulté réelle, si ce n’est les quelques relances d’un bord de Garonne tortueux. Mylène Bacon, elle, gagne une nouvelle fois. C’est sa troisième victoire d’affilée cette année pour autant de participations en janvier. Elle finit septième au scratch. C’est vraiment elle, la reine du trail actuellement dans la région ! Tout ce beau monde se retrouvait ensuite pour boire le coup et manger la galette comme à l’habitude. Et il tarde déjà la sixième édition qui promet donc pas mal de surprises !

Retrouvez toutes les photos et vidéos en cliquant ICI

Remise des prix

La remise des prix du Décathlon Running Tour 2016 aura lieu au Décathlon Escalquens le vendredi 27 janvier à partir de 20h ! Les trente premiers hommes et femmes du classement général y sont gracieusement conviés !

 

Retour sur la Ronde de Noël de Toulouse, douzième manche du challenge !

C’est une véritable marée rouge qui a déferlé en ce dimanche matin du côté des Argoulets pour la désormais traditionnelle corrida de Noël. L’épreuve de Christian Reina a le vent en poupe et malgré le froid bien présent, personne n’a voulu rater cette occasion de se revêtir de rouge et surtout de faire la fête. Ainsi Célianne Junca, la marraine de la course, a pu mettre le feu lors d’un échauffement de folie avant le grand départ. On aura noté que sur la petite distance c’est Baptiste Kalifat qui l’emporte alors que sur le long, on a eu droit à un sprint de folie entre Aurélien Jean et Yan Tournier. Tous deux seront finalement déclarés vainqueurs, dans la mesure où il était très difficile de se frayer un chemin parmi les derniers de la première boucle. Chez les féminines, Sophie Calmet a été royale devant Stéphanie Alias et donc Célianne mais évidemment les chronos importaient peu en cette matinée pas comme les autres. Rappelons pour conclure que les bénéfices de cette manifestation iront une nouvelle fois à l’association Dominique. Et bonnes fêtes à tous !

Retrouvez toutes les photos et vidéos en cliquant ICI

Retour sur la Boucle du Confluent, onzième manche du challenge !

confluent-16-ok-uneL’an passé, à cause des événements dramatiques qui se sont déroulés en France juste avant la Boucle du Confluent, celle-ci avait dû être annulée et beaucoup avait dû faire contre mauvaise fortune bon coeur. Comme on dit. Aussi cette année, c’est avec un plaisir non dissimulé que l’on retrouvait toute l’équipe du PAC à pied d’oeuvre, les époux Kiburse en tête avec un « léger » accent new-yorkais dans chacune de leurs paroles. Comme j’aime à la répéter dans ces colonnes les hommes en rouge et blanc parviennent dans toutes leurs organisations à trouver cette alchimie magique, subtil équilibre entre décontraction, humour et professionnalisme. Résultat, cela nous donne de grands moments de course à pied où l’on peut vraiment jouer le chrono comme sur la Boucle avec des parcours mesurés, étudiés pour la performance et l’environnement, mais aussi et simplement des grands moments de vie et de partage. Rappelons que sur la Boucle, la remise des prix est grandiose et que les enfants, par centaines, ne sont jamais oubliés avec leurs courses suivies par des centaines de personnes. Bref la Boucle nous avait manqué en 2015 et la 14ème édition, avec une météo quasi idéale , a comblé nos attentes. Ainsi avec 1500 engagés, toutes distances confondues, enfants compris donc, on retiendra surtout que sur le 10km, c’est Sylvain Gobin qui l’emporte après une belle bagarre face à son copain de club Richard Vite, parti pourtant beaucoup plus vite encore en tête au 7ème km. Houria Fréchou gagne, quant à elle, une nouvelle fois chez les féminines ! David Larroche et Myriam Raza sont les lauréats du 5km ! Une partie des bénéfices de la course seront, on ne peut conclure sans cela, reverser une nouvelle à Vaincre la Mucoviscidose !

Retrouvez toutes les photos et vidéos de l’épreuve en cliquant ICI

Retour sur le Trail des Orris, dixième manche du challenge !

orrisokLa 3ème édition du Trail des Orris, organisée par l’association Sport Nature Pyrénées Cathare a réuni hier 201 coureurs sur le trail des Orris (19 km) et 187 partants sur le tour de Mouillet (11 km). Affluence record, soleil radieux, températures plus que clémentes, circuits techniques ont transformé cette manifestation sportive en grande fête dans le village de Laroque d’Olmes. Les participants ont apprécié les parcours, les singles hyper-techniques, les points de vue sur les panoramas du Pays d’Olmes et bien sûr la désormais traditionnelle soupe à l’oignon préparée par les bénévoles de l’association. Coté sportif, on retiendra les victoires de Romain Anglade d’Auterive en 1H30, et de Manon Dejean sur le parcours de 19km ; tandis que Hervé Piton et Karine Sajus se sont imposés sur les 11 km. Le SNPC09 remercie l’ensemble de ses bénévoles ainsi que les partenaires locaux qui ont permis que cette nouvelle édition soit une réussite.

 

 

Retour sur la Boucle de Fenouillet, neuvième manche du challenge :

 

img_5700Un peu moins de monde que d’habitude du côté de la Boucle de Fenouillet. Frédéric Crespel, principal organisateur, n’en perdait pas pour autant son légendaire sourire et y voyait plutôt une période actuelle un peu morose pour les rassemblements en tout genre et aussi un week-end très très chargé en événements. Même si il avait changé sa date un peu exprès. Du coup, pour cette neuvième manche du Décathlon Running Tour, ils furent un peu plus de 400 à avoir pris un dossard. 200 sur le 10, 150 sur le 5 et 50 sur l’apéro-rando, grande nouveauté du jour. Aurélien Jean, en tête du challenge n’a eu aucune difficulté à l’emporter en 34′ et quelques secondes. Il devance Jérémy Lafforgue qui revenait à la compétition. Célianne Junca a eu un peu plus de difficultés à arriver à ses termes. Elle a dû s’employer pour revenir tout d’abord sur Myriam Clément puis la passer dans les derniers kilomètres et finalement l’emporter. Sur le 5km, c’est Cyrille Parico et Rozenn Jara qui ont maîtrisé leur affaire. Tout cela se terminait donc par un énorme apéro. On notera que cette année, chaque coureur se voyait remettre à l’inscription deux paires de chaussettes. Une belle attention !

Retrouvez toutes les photos et vidéos du 10km en cliquant ICI

 

Retour sur la foulée des Dingos, huitième manche du challenge :

 

5 et 10 km de Bruguières 052Un peu moins de monde que d’habitude du côté de Bruguières et de sa course des Dingos. Difficile de dire pourquoi en vérité puisque chaque année l’épreuve tombe en concurrence avec Bordes et Colomiers et cela n’est pas donc un fait nouveau. Ils étaient en tout un peu plus de 200 contre 400 les grosses années. Cela n’aura pas empêché toutefois Jérôme Bellanca, le local de l’épreuve (c’est son frère qui organise la course) de s’imposer avant d’autres échéances sur 100km en ce qui le concerne. Il l’emporte devant Aurélien Jean. Agnés Chassain gagne en féminines et on notera que Jérôme Gaby et Célianne Junca remportent la mise eux sur la petite distance. Cette épreuve faisait partie également du Décathlon Running Tour !

 

Retrouvez toutes les photos et vidéos du 10 km en cliquant ICI

 

Retour sur le trail Gascon de Gimont, septième manche du challenge :

DSC_1104S’il est des rendez-vous annuels qu’il ne faut pas manquer, c’est bien celui que nous propose l’organisation du trail gascon à Gimont à chaque début de printemps. Tout y est : deux parcours de toute beauté, l’exigence d’efforts répétés sur un tracé difficile et vallonné, montées, descentes, remontées, redescentes, fête du terroir, beau monde et convivialité. Près de 650 dossards ont été distribués pour l’épreuve du 13 km, un peu plus de 150 sur le 10 km. Qu’à cela ne tienne, si les pompes du brasseur de bière locale Jean Brasse n’étaient pas pressées de dévider leur précieux jus, les deux sapeurs pompiers Sébastien Marmonteil et Angel Galant ont su eux mettre le feu à chacune des deux courses. Les deux copains de caserne s’en sont donnés à cœur joie. Dès le départ donné simultanément, ils ont porté leurs  foulées en tête sans même attendre les secours. Au terme de cavaliers seuls respectifs, l’un et l’autre remportent leur propre course. Sébastien s’impose aisément sur la longue distance devant Aurélien Jean et Florent Crésut. Nawal Pinna, 14ème au scratch se montre la meilleure féminine. Sur le 7 km, Angel devance Laurent Saras et Mickaël Pinon. Christine Fadelli revient au finish sur sa camarade de club Delphine  Chamignon pour terminer avec elle, main dans la main, premières ex aequo. Le jeune Antoine Caubet, 11 ans, ne fait pas de quartier sur la course enfant. Lui aussi s’est montré le plus fort, un petit présent d’enfant pour l’anniversaire de son père, présent et ravi.

Retrouvez toutes les photos et vidéos du trail en cliquant ICI

 

Retour sur le semi de Colomiers, sixième manche du challenge :

DSC_0142_01Une bien belle épreuve est en train de s’imposer tout doucement sur la région toulousaine! Dès la seconde édition, les 10km et Semi-Marathon de Colomiers, sobrement baptisés « Les Foulées Terre d’envol », réalisent une très belle participation avec pas loin de 1400 inscrits, toutes épreuves confondues, avec la marche sportive et la course des enfants. 1km parcouru à toutes enjambées, sur lequel ils étaient tout de même près de 200 engagés!  Sur les épreuves de courses pour les grands, on retiendra en gros un bon millier de coureurs, avec 449 finishers sur le Semi et 567 sur le 10km. Un record déjà battu! Mais ce n’était pas le seul de la journée puisque sur le 21km, on retiendra le temps canon réalisé par les frères Gras, de l’Athle Talence. Michael, en champion de France, s’impose en 1h06’39 ». Il devance son jumeau Damian de quelques secondes, offrant aux organisateurs un record qu’il sera difficile d’effacer des tablettes! Le podium est complété par Jérôme Amathieu qui a donné son maximum derrière pour franchir la ligne en 1h15’39 », avec Aurélien Jean sur ses talons. Et chez les dames, l’inoxydable Houria Fréchou prend elle aussi le record, avec un joli chrono d’1h25’06 » au terme d’une course menée à un train d’enfer. Sur le 10km, il n’y a guère eu de suspense aussi… Mathieu Brulet s’impose en solitaire, avec un temps de 31’56 ». Sylvain Gobain du SATUC prend la 2nde place et Ludovic Richard empoche la dernière place qualificative pour les « Championnats de France », en 34’11. » Chez les féminines, la victoire revient à Céline Bosc, en 39’39 ». Au final, on peut d’ores et déjà affirmer qu’on attend la 3e édition avec impatience. Il faut dire que l’équipe de Félix Chiaramonte nous a choyé à Colomiers, avec qui plus est une très belle remise des prix, et le petit plus que tout le monde attendait: un grand soleil printanier, malgré les rafales de vent!

Retrouvez toutes les photos et vidéos du semi en cliquant ICI

 

Retour sur le semi de Blagnac, cinquième manche du challenge :

une du semiUn peu moins de 3000 coureurs classés cette année du côté de Blagnac pour fêter comme il se doit le 30ème anniversaire de la célèbre épreuve intitulée « semi de Blagnac ». Les conditions météos étaient quasi idéales avec un beau soleil, une petite température et tout de même un léger vent ressenti sur certaines portions du parcours surtout. Chacun recevait donc sa médaille souvenir finisher une fois la ligne franchie et pouvait profiter du petit village partenaires qui s’étoffe au fil des ans. Mais cet anniversaire était aussi l’occasion de retrouver le premier vainqueur, Mustafa Legnider, champion de légende, ou de discuter un peu plus encore avec MM. Philbert et Vacchina qui n’ont raté, eux, aucune édition et qui se portent encore comme des jeunots. Côté résultats, quelques champions manquaient à l’appel pourtant inscrits sur la liste des favoris, mais la bagarre fut de toute beauté notamment sur le 10km où Mathieu Brûlet a fait le ménage en se défaisant du Kenyan Robert Kiplimo pour finir en 30’40 ». Julie Latger fait aussi parler la foudre en prenant le meilleur sur Emily Jepkoech. Sur la distance au-dessus, ce fut beaucoup moins serré. Khalid Lablaq, le Marocain d’Avignon, est parti comme un boulet et ne baissera jamais son rythme. Il coupe la ligne en 1h04′. Il y avait donc lui et les autres hier à Blagnac. Jean-Claude Niyonizigiye le local du Blagnac SC est bon deuxième mais plus loin donc. Habib Mosbah complète le podium. Chez les féminines, en l’absence donc de deux kenyanes qui n’ont pas pu venir finalement, c’est Lucile Resplandy, pourtant en retour de forme, qui réussit à l’emporter. Zora Labelle est juste derrière ! Le 30ème semi de Blagnac est donc bel et bien terminé. L’avenir est devant lui !

Retrouvez toutes les photos et vidéos du semi en cliquant ICI

 

Retour sur la Boucle du Bassac, troisième manche du challenge :

colomiersPas de pluie pour la cinquième édition de la Boucle du Bassac mais beaucoup de vent et surtout beaucoup de vent glacial avec un ressenti par endroits frôlant les 0°C. Les quelques 550 traileurs qui avaient la bonne idée de mettre le nez dehors en ce dimanche matin, ont donc été plus que valeureux. D’autant plus que la pluie qui tombait encore quelques heures avant le départ, avait carrément détrempé la totalité du parcours. Mais cela n’a pas découragé toute l’équipe de Mac’Adam Colomiers et ses 80 bénévoles. Ils en ont vu d’autres. Geneviève Rouquette, président de l’association, rappelée d’ailleurs au passage que cette épreuve est particulièrement « verte » avec des gobelets recyclables, des toilettes sèches à l’arrivée et puis une attention toute particulière apportée au ramassage des déchets sur place, sans parler qu’aucun tract n’a été imprimé pour l’occasion. Chapeau ! Côté résultats, Aurélien Jean qui s’alignait pour la première fois à la Boucle, s’impose sans guère de souci. Il devance sur le 17km, Florent Castet de plus d’une minute trente. Il prend ainsi solidement la tête du Décathlon Running Tour dont c’était la troisième manche. Chez les féminines, Rachel Coeuille signe son grand retour avec une nouvelle victoire. Estelle Barré est deuxième. Sur le court, c’est Jérôme Méral de l’Athlé 632 qui a fait la différence et a pris le meilleur sur Esteban Valcercal. Anne-Claire Averous pour être complet remporte, elle, ce 9km. Tout le monde pouvait ensuite aller se ravitailler avec du vin chaud à volonté, du fromage et du saucisson locaux et fabuleusement bons !

Retrouvez toutes les photos et vidéos de la Boucle du Bassac en cliquant ICI

 

Retour sur le Déca d’Escalquens, deuxième manche du challenge :

une-d'escalquens-16Toute l’équipe des Bons Pieds, Bon Oeils, pour la plupart à peine remis de leur folle nuit passée au Fores Trail, avait de quoi afficher un énorme sourire. En effet avec plus de 700 concurrents, en majorité sur le 10km, ils ont dépassé même leurs plus folles espérances et ont donc battu leur record de participation. C’est vrai que l’épreuve faisait partie cette année, à la fois du Challenge Lévy route et du Décathlon Running Tour. Cela a attisé les envies. Aussi on se retrouvait pour la deuxième année consécutive sur le nouveau parcours en pleine ville d’Escalquens, à la place de celui plus prés du Décathlon partenaire principal, par le passé. Côté performance, c’est allé tout de même très vite en tête et ce, malgré le fort vent froid. En l’absence de Fernandez et Gobin, c’est Aurélien Jean qui va faire la différence en 34’58’’. Il devance Elie Lesueur de retour et Nicolas Bériot. Chez les féminines, c’est Marion Van Den Steene qui l’emporte devant Hélène Charrier. Enfin sur le 5km, Simon Savre double la mise après sa victoire de l’an passé et Céline Tarabbia complète le palmarès !

Retrouvez toutes les photos et vidéos du Déca d’Escalquens en cliquant ICI

 

Retour sur le Garonna Trail, première manche du challenge :

Ils furent donGaronna Trail 2016 138c environ 450 à s’élancer pour en découdre sous le coup des 15h et une soixantaine de marcheurs une heure plus tôt. Sur le papier, on s’attendait logiquement à une belle bataille entre Aurélien Jean, vainqueur quinze jours plus tôt au trail des Côteaux et Nicolas Miquel, second lui sur la distance au-dessus ce jour-là. Pourtant un garçon du doux nom d’AdrienGuiomar ne l’entendait pas de cette oreille. Licencié à Suresnes et de passage chez ses parents, il a pris d’entrée la tête de la course pour ne plus la quitter, ne cessant même d’accentuer son avance. Il est vrai qu’il est crédité d’un 30’30’’ sur 10km. Il devance le sociétaire du SATUC, Simon Edouar. Aurélien n’est donc que troisième dans cette histoire et Nicolas quatre.  Mylène Bacon, quant à elle, déjà maintes fois lauréates sur ces terres, gagne à nouveau et une nouvelle fois dans le Top 15. Doit-on le préciser ? Marion Delage est deuxième et Celianne Junca, plus loin, troisième !

Toutes les photos et vidéos du Garonna Trail 2016 en cliquant ICI